En 1969, neuf hommes s’engagent dans une course autour du pôle sud, par les trois caps, en solitaire, sans escale et sans assistance. Sur les neuf concurrents, un seul a véritablement réalisé la course en entier. Les autres ont triché, renoncé, sombré dans la folie, ou simplement perdu. Pendant 4 ans, j’ai travaillé sur ce projet qui a eu mille formes et s’est finalement incarné dans un projet photographique réalisé avec Mélanie Hurel.

Pour moi, ces hommes avaient agité les particules autour d’eux, à la manière du papillon déclenchant une tornade à l’autre bout de la planète, ils les avaient agité de telle sorte que cela a traversé le temps et l’espace pour me toucher directement. Pour me parler d’ironie, de folie, de mensonge, de combat, de vanité, de vacuité et de mille autres choses. Nous avons voulu créer des images qui en soient les témoins plutôt que la représentation.

Pour créer ces interprétations, ces abstractions visuelles, nous avons mis en place une sorte de langage ; les formes géométriques associées aux photographies d’océans, de mers, de ciels, d’eau et de glace, transformées en volumes de papier nous ont permis de recréer un vocabulaire et une grammaire transposant notre vision du parcours de chacun des neufs navigateurs.

Je suis très heureuse de vous diriger vers le site thisisthemercy.com qui présente les photos ainsi que le projet et accueillera, au fil du temps, l’actualité de ce projet. A l’heure actuelle, les photos attendent des murs pour s’exposer. Avis aux galeristes et amateurs passant par là.

This-is-the-mercy-Ridgway