Après 4 ans d’un dur labeur, je suis sur le point de terminer ce qui s’est appelé « projet Crowhurst », « Mad & Mercy » (mon titre préféré mais qui ne veut rien dire ;-)) et qui n’a donc pour l’instant pas vraiment de nom, mais qui s’en soucie, il est sur le point d’être terminé, vous dis-je ! Quatre ans de questionnements, de remise ne cause, d’arrêts, de reprises, de découragement, d’envolées, de retombées, de débandades, de pliages, de collages, de refus, d’acceptation, de discussions… Et puis voilà, la plupart des photos sont réalisées et c’est bien exactement ce que je souhaitais, sans savoir que je le souhaitais…

C’est une pierre supplémentaire dans un édifice dont j’ai du mal à percevoir la forme parfois. Mais je me rend compte que cela est bel et bien mien. Et comme j’en suis contente…

Mettre un terme à quelque chose qui vous a occupé 4 ans, même si, bien sur, je n’ai pas fait que cela, c’est aussi se trouver face à un vide. Et après ? Quel projet vais-je poursuivre, quel chemin vais-je suivre ? Bien sur, j’ai des pistes et des envies mais je me sens toute flasque… Intimidée aussi… Il faut le faire vivre ce projet sans nom. Contrairement à beaucoup de mes travaux, je veux le voir vu.