Toujours dans mon périple americain en dessin, j’explore aujourd’hui un motif cher à mes yeux, celui du terrain de jeu… Si vous avez vu « les oiseaux » d’Hitchcock, si vous avez lu Stephen King, le motif de la cage d’écureuil, du toboggan, du terrain de jeu enclavé derrière un grillage ne vous est pas étranger… Mais pourquoi diable dés que j’y pense, ai-je la peau du cou qui frise ?

Le Terrain de jeu - Dessin : Agnès Cappadoro