Je crois que je l’ai déjà dessiné ce manège (me souviens même plus) mais on ne s’en lasse pas, n’est-ce pas 🙂 ? Encore une fois, j’essaye quelque chose d’assez simple dans la ligne… Je cherche quelque chose de plus graphique mais je n’ai pas encore bien l’outil en main (je rappelle qu’il s’agit de l’iPhone et de l’iPad indifféremment – je passe de l’un à l’autre au gré de ce qui est disponible et… chargé ! Ben oui c’est la nouvelle manière de tailler mes crayons 🙂

Je me souviens, il y a des années de ça, une de mes amies qui était aux beaux arts (tu me manques tu sais ?) me disait, avec bienveillance, que mon travail n’était pas assez pictural. Je m’arrachais la tête avec ce terme, je ne le comprenais pas. Ce qu’elle voulait dire, je crois… c’est que mon travail me portait vers l’illustration, le graphisme, la ligne, le trait et par vers la peinture, la matière. J’aplatissais mes contours, mes aplats, je traitais du motif plus que de la sensation (l’un n’empêche pas l’autre mais dans mon cas, à l’époque, c’était plutôt une limitation). En fait, il m’aura vraiment fallu longtemps avant de comprendre que mon souci était que je suis foncièrement (et délibérément) graphiste, bien plus, (indéniablement), que peintre. Et aujourd’hui, je me dis : soyons le moins pictural possible 🙂 !

Allons-y franchement les gars ! Go on !

Le manège - dessin : Agnès Cappadoro