J’aime beaucoup le travail de ce sculpteur, dessinateur et peintre norvégien qui utilise des matériaux de provenance diverses ; planches, tuyaux, tubes, ressorts, panneaux divers, morceaux de bois et de métal, créant ainsi au sein de son atelier des sculptures minimalistes et/ou constructivistes sans cesse recommencées, réagencées et recomposées, dans une interminable série de « variables » et « d’instables ». Kjell Varvin photographie le résultat de ces expériences et les finalise parfois en installation lors d’exposition.

 

Kjell-Varvin-03

 

Il explique : « Le résultat de mon travail doit être compris comme des propositions, non comme des déclarations définitives« . J’aime beaucoup cette approche.

Il en pousse la logique de plus en plus loin en réalisant des photographies de superpositions soulignant là une autre étape, une nouvelle proposition dans un cheminement artistique passionnant. Son travail joue constamment sur la tension entre le fragile et le solide, l’équilibre et l’instabilité.

 

Kjell-Varvin-01

 

 

De l’ordre dans le chaos

« Dans les installations, les dessins et les sculptures de Kjell Varvin, anarchie et géométrie se combine pour donner naissance à une forme nouvelle : Les compositions se développent à partir du mur ou en lui, c’est difficile à dire. Les éléments, certains en deux dimensions d’autres en trois dimensions se composent essentiellement de lignes droites et pures. Mais cela n’est nullement une garantie de stabilité. L’artiste pousse la logique architecturale jusqu’à l’absurde. En dépit d’un évident respect et d’un gout prononcé pour les tenants du Constructivisme et de l’abstraction concrète, il les fait tomber de leur piédestal. Ses constructions ont toujours l’air de ressembler à une expérimentation d’amateur que chacun d’entre nous pourrait tester au fond du jardin. Cela leur donne un ton légèrement ironique et d’autodérision. (…) Devant ses œuvres, le spectateur retient son souffle : un seul mouvement de trop et l’ordre fragile se dissous dans un chaos de matériau de récupération. » Libre traduction de Susanne Altmann, curatrice de « Lines On The Move », The drawing Biennal of Norway. 2010

En savoir plus

 

Kjell-Varvin-06

Kjell-Varvin-05

Kjell-Varvin-07

Kjell-Varvin-02

Kjell-Varvin-04

Kjell-Varvin-08

Kjell-Varvin-09

 

Les superpositions

Avec ces expérimentations de superpositions, on perd un peu le point de départ, la pureté des lignes, le minimalisme des propositions, la lisibilité en somme. Mais il s’agit là encore d’une proposition faite par l’artistes, d’un passage dans son cheminement. Et la sincérité des propositions ne faisant aucun doute, on prend plaisir à se perdre dans ce chaos de lignes, de formes et de couleurs…

MULTINSTALL 14

MULTINSTALL 21

MULTINSTALL 22

MULTINSTALL 23

MULTINSTALL 24