Eh bien voilà, à force de le dire, ça a fini par arriver, ce blog a aujourd’hui dix ans. C’est écrit sur son bulletin de naissance !

 

Ok, il a perdu quelques dents (bon nombre d’archives sont perdues pour toujours), a souvent trébuché (des mois sans écrire) , s’est relevé (des mois frénétiques de posts quotidiens) et le voilà qui fête ses dix ans de chouette gaillard. Je n’aime pas trop l’expression « c’est mon bébé » à propos de ce genre de chose (évidemment que ça n’a rien à voir) n’empêche qu’il y a de ça et que j’aimerais vous parler de la joie que j’ai à conduire ce projet.
 

Il m’a amené à faire de belles rencontres, à l’autre bout du monde (n’est-ce pas Andrée-Anne) et pas plus loin qu’au coin de ma rue (n’est-ce pas Renata ? 😉 ), il m’a poussé à faire de chouettes recherches, m’a fait découvrir des tas d’artistes passionnants, il m’a amené à m’intéresser à des sujets auxquels je n’aurais jamais pensé autrement ici et notamment, il m’a poussé à parler de mon travail, à montrer mes dessins, et du coup à communiquer avec d’autres passionnés (n’est-ce pas ça j’aime bien ?)
 

J’y ai vu aussi certaines de mes limites, de mes timidités, j’y croise quelques démons, quelques empêchements, mais au final, je suis toujours heureuse de venir ici. Je dis « ici » parce que c’est presque un lieu, c’est un espace en tout cas, réel, tangible, invisible au lecteur, mais avec son interface, son back-office, ses petits secrets, sa cuisine, ses arrachages de cheveux, ses dimanches après-midi passés (perdus parfois) sur un point de développement technique.
 

Il m’a apporté des joies bien précieuses, et peu m’importe qu’elles puissent paraitre futiles ou dérisoires : tous les blogueurs vous le diront, un commentaire intéressant ou tout simplement agréable, est le signe que quelq’un est passé là et vous a lu est une source de plaisir incontestable (et de déception quand cela n’arrive pas 😉
 

Mon irrégularité m’a causé des tours et j’ai perdu un peu de mon lectorat, je le sais, mais je suis heureuse de voir que ces derniers temps, en écrivant régulièrement, j’ai amené à me suivre un plus grand nombre de personnes et je sens que parfois il m’arrive d’éveiller l’intérêt. J’en suis ravie. J’aime vraiment partager ce que j’aime et utiliser cet espace comme une zone de dialogue. C’est assez troublant car je parle de mes gouts et rien n’est moins facile à partager que les gouts, qui comme chacun sait vont avec les couleurs… je sens et vois parfois que cela déplait et je l’avoue il m’arrive même d’en être parfois un peu peinée, comme si j’avais trahi la confiance de mon lecteur en lui présentant quelque chose qui lui déplait, mais avec le temps, je me formalise moins et je sais que le lendemain, ; il trouvera là, peut-être, chaussure à son pied…

 
Puisque c’est un anniversaire, c’est le moment de se lancer des défis et de prendre des résolutions, alors je vous annonce officiellement que je travaille à rendre Chronotes bilingue (en anglais) et qu’il se pourrait… peut-être… éventuellement… faut voir… c’est pas sur… ça se pourrait… qu’il ait un petit frère d’ici peu !
En tout cas, vous serez les premiers à le savoir !!
 

Alors donc, happy birthday Chronotes !
Et merci à tous, pour votre soutien et vos encouragements, vos commentaires, vos e-mails, la correction de mes anglicismes sauvages (n’est-ce pas Gérard ;-), vos envois de « trucs qui pourraient me plaire », vos suggestions,
Merci ! Merci ! Merci !