Après l’agitation de Las Vegas, retour aux grands espaces en traversant la Death Valley.
La Death Valley - Photographie : Agnès Cappadoro
A ma grande surprise, ce n’est pas une immense plaine infinie ou plutôt elle ne le devient que tardivement et dans le cadre du parc national. La route en elle-même traverse et longe longuement la montagne.
Dans le parc national de death Valley nous avons pris le temps de passer par le Dante’s view, un point de vue spectaculaire sur toute la vallée, Zabriskie Point, que je voulais voir surtout pour le film, et qui est tout aussi époustouflant, Artist drive qui serpente dans la montagne de toutes les couleurs (manganèse, cuivre, fer, pierre volcanique, titanium, etc), le devil’s golf course, un lac assèché depuis 2000 ans et enfin Bad Water road qui débouche sur une immense étendue de sel, d’un blanc immaculé.
Toute cette ballade sous une température de four (pour nous, parce qu’ici, il trouve ça très doux par rapport à l’été !).

Moutains Death Valley - Photographie : Agnès Cappadoro

Painted moutain Death Valley - Photographie : Agnès Cappadoro

Badwater Death Valley - Photographie : Agnès Cappadoro

 

 

road trip ouest americain