Stovepipe wells au cœur de la Death Valley - Photographie : Agnès Cappadoro
Nous avons quitté stovepipe wells au cœur de la Death Valley, ce matin pour traverser, et ce bien après que le parc soit terminé, une vallée qui est restée dead treeeeeeeees longtemps !
Death Valley - Photographie : Agnès Cappadoro
Bordée de hautes montagnes désertiques et enneigées aux plus hauts sommets, cette vallée poussiéreuse et salée mérite bien son nom. Petit à petit nous avons vu apparaître des oasis, des villages, et même une ville (à la façon campagne américaine, c’est à dire une énorme rue principale bordée de commerces et puis… ben, c’est tout !).
Mono Lake - Photographie : Agnès Cappadoro
Enfin, nous avons commencé à grimper les 8000 feet qui nous séparaient de Mono Lake. Partant de 100 feet au dessous du niveau de la mer, j’estime que nous avons fait un bon bout de chemin ! Tout cela bercées par les seules radios que nous avons pu capter et qui nous ont abreuvées de cantiques ! Mais attention les gars, pas les cantiques de madame Musquin accompagnée à la guitare par Patrick Bouchitey* ! Non, des cantiques rock, des cantiques funky, des cantiques chantés par la fine fleur de la star Ac locale ! Les refrains sont répétés si souvent qu’à la fin, on chante aussi dis-donc !
Bodie - village abandonné - Photographie : Agnès Cappadoro
Visite de Bodie, un village de chercheurs d’or devenu village fantôme à partir de 1932. L’endroit est resté dans son jus, on se serait cru à Walnut Grove**, Carrie roulant-boulant dans sa prairie et Charles et Caroline prêts à pointer le bout de leurs nez sur leur carriole !
En quittant Bodie - village abandonné - Photographie : Agnès Cappadoro
On a dévalé la pseudo-route caillouteuse (la piste en fait) sur 14 kilomètres avant de retrouver l’étonnant MonoLake et de remonter dans les forêts de sapins jusqu’à Mammoth Lakes mais de lac point n’avons-nous vu encore.
En revanche, j’ai vu un ours !!! Il dandinait tranquillement au pied d’un hôtel comme s’il allait faire son check-in ! Et je jure que c’est vrai ! Y’en a une qui ne l’a pas vu et ne veut pas me croire mais je jure que c’est vrai ! Il était gros et marron, il avait l’air tout doux ! Et peut être même que si j’avais été à pied, j’aurais même pas eu peur… Peut être … Voilà pour aujourd’hui !

  • oui je sais j’ai mixé deux films ! Mais je suis sûre que vous aurez reconnu le genre !
    ** pour ceux qui ignorerait encore ce qu’est Walnut grove, après la 20000e rediffusion sur M6, il s’agit de la « petite maison dans la prairie » !

 

road trip ouest americain