Chutes d’Iguazu

Aujourd’hui aura été la journée des superlatifs. Pour notre dernier jour, nous sommes assurément chanceuses, il fait beau, nous verrons les chutes d’Iguazu sous le soleil. Bémol, il fait chaud. Vraiment chaud. Vraiment très chaud !

Chutes d'Iguazu - Garganta del Diablo

Coté Brésil

Mais procédons dans l’ordre.
Ce matin, réveil en fanfare avec une coupure d’électricité qui déclenche un projecteur du style « avouez tout maintenant » ! Puis départ pour le Brésil, où nous découvrons les chutes d’Iguazu par le ciel. C’est magnifique et spectaculaire mais c’est à peine commencé que c’est déjà fini. On croit un peu avoir rêvé.

Chutes d'Iguazu - Agnès Cappadoro

Coté Argentine

Nous repassons la frontière dans l’autre sens et nous rendons au parc d’iguazu côté argentin. C’est la presse, il y a beaucoup de monde et il commence à faire très chaud. Nous commençons par nous rendre à la garganta del diablo (la gorge du diable) en passant sur les passerelles qui enjambent le rio d’Iguazu. À partir de maintenant, rien de ce que je vais pouvoir dire ou montrer ne rendra réellement compte de la puissance du lieu ! Rien. C’est une déferlante.

Chutes d'Iguazu - Agnès Cappadoro

Les chutes s’étalent sur plusieurs centaines de mètres, dévalant, cascadant, bouillonnant, générant une averse permanente qui peine à nous rafraîchir. Le lieu est formidable, époustouflant. C’est absolument magnifique. Mais c’est bondé ! Vraiment bondé. On attend son tour et on le cède sous la pression. La première passerelle qui fait 3, 4 kilomètres aller et retour est franchie au pas de charge. On en a pris plein les yeux mais on en a guère profité.

Chutes d'Iguazu - Agnès Cappadoro

Il en est tout autrement l’après-midi.
Après avoir mangé et nous être un peu rafraîchies nous reprenons le sentier supérieur et parcourons les passerelles au dessus d’une série de cascades toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Et cette fois, nous sommes tranquilles, nous pouvons profiter du spectacle sans être bousculées et nous flânons, saisies parfois de vertige au dessus des abîmes.

Chutes d'Iguazu - Agnès Cappadoro

Nous finissons la journée complètement épuisées par la chaleur et la ballade. Ce n’est pas qu’elle soit difficile en soi, loin de la, mais la chaleur suffocante et le soleil agressif ont eu raison de nous. Ainsi notre dernière journée aura été l’une des plus chaudes, des plus fatigantes, des plus exceptionnelles, des plus dépaysantes, des plus riches en beautés de la nature de ce séjour qui n’en manquait pas et nous sommes tellement crevées que nous sommes prêtes à rentrer. Nous reste à affronter 24 heures de voyage retour (deux avions, quatre aéroports, 5 heures d’escale entrecoupées d’une heure de voiture, 15 heures de vol retour).
Chutes d'Iguazu - Agnès Cappadoro

10 réflexions au sujet de “Chutes d’Iguazu

  1. Mano says:

    Un grand merci à Agnes car c’est du boulot de poster tous les jours des photos et un super texte ça peut prendre entre 1/2 h et 1h par jour ( bon moi j’ai un peu bosser aussi sur le choix des photos et la relecture du texte)
    Et merci à vous de vos commentaires car on était super contente de vous lire

  2. Stof says:

    Alors ces chutes d’Iguazu , c’est carrément l’apothéose !!
    Bon, je vais prendre ma douche maintenant… Un peu moins puissant, forcement 🙂

    des bises troteuses

  3. zaz says:

    Très bon voyage retour! Merci pour ce voyage. Atterrissez bien, pas trop vite, on vous embrasse, j a i m

  4. m et j says:

    on vous l’avait bien dit que c’était super Iguazu et vous en plus vous avez des arcs en ciel
    bises

  5. PASCALE B says:

    vous me manquez, mais j’en voudrais encore des photos extraordinaires pour débuter ma journée… il faut vraiment que JF nous invente la télétransportation (en plus çà vous évitera deux jours de voyage…)
    bisous

  6. Steph says:

    Snnniiiiffff y’en aura plus photos le soir ou le matin!!! En même temps je regarde par la fenêtre et je vois les dizaines de mésanges bleues, charbonnières, à longue queue et autres pinçons qui affrontent les rafales de vent pour grignoter les graines. C’est moins exotiques mais beau tout de même! On se raccroche à ce que l’on peut! Merci encore et à bientot

  7. Géant vert says:

    Bon retour ! C’est un peu tard pour le dire, il faudra le faire la prochaine fois : ce qui m’a manqué, personnellement, c’est une carte à chaque publication, pour visualiser votre trajet… J’essaierai de t’extorquer ça en direct, avec les photos en grand… 🙂

  8. renata says:

    wuauuuu absolutamente genial!

  9. Claudine says:

    Le temps file à toute vitesse !
    Ce matin, je me suis connectée pour voir où vous en étiez …. et je m’aperçois que vous êtes sur le retour ….
    Du coup je me suis fait l’ensemble du voyage d’un coup ! MAGNIFIQUE !!!
    Merci à vous 🙂
    A très bientôt.
    Bises

  10. Florence.meunier says:

    Claire vient de voir les photos des chutes et elle me dit « trop de la balle » je crois que cela veut que c’est magnifique ! #c’estpasfaux. A très bientôt biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

[instagram-feed]